AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 Petites divagations d'un grand dadais!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

________________________
Dante Valentine

Elève Feu
j'apprends à rôtir les autres à la broche.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 117
â g e : 26
t o u r : Feu
t o t e m : Léopard
a n n é e : Cinquième
a r r i v é e : 21/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Petites divagations d'un grand dadais!    Mar 28 Sep - 20:11

Hep hep hep les gens!!!

Voila maintenant que j'ai attiré votre attention merci de me prêter 5 minutes d'intérêt (s'iouplait!!! ).

On va parler un peu de moi (je m'aime), j'aime la poésie, nan... J'ADORE la poésie, je ne pourrais lire que de ça (bon y a dragon ball aussi mais on touche pas a dragon ball), et si lire des mangas ne donne pas forcément envie d'en dessiner, la poésie elle, donne une irrépressible envie d'écrire aussi alors logiquement je me suis essayé sporadiquement aux vers libres et encore plus sporadiquement, aux alexandrins. Hors dans un forum d'écriture qu'est un forum RPG on peut aussi poster les trucs de son cru (CQFD), histoire de vérifier si on est vraiment médiocre ou pas si mauvais qu'on le pense! xD

Allez, enjoy!



J'écume.



j'écume
j'écume les jours dans le brouillard et les nuits dans le cirage
j'écume avec ivresse les expériences arrosées
j'écume sans fin la nostalgie passé pour sentimentaliser le présent et idéaliser le futur
j'écume follement les nobles raisons de mon amertume
j'écume les instants de silences assourdissants

Rêve d'un soir, rêve noir, ostentatoire
Etre le dernier, a s'éterniser proscrit
Au lit, face aux reflets brisés du miroir
De ton corps allongé alangui

j'écume
j'écume les bordels de mon âme et les bars de saoulards
j'écume les quais des souvenirs en partance
j'écume indéfiniment les ruelles pavées dépravées
j'écume obstinément les abjectes ambitions de mon idéal
j'écume les lieux de vacarmes apaisants

Le jour je me tais, la nuit je mens
Je suis le premier arrivé, et le premier servi
Mais le premier déçu, le premier dément
De ton corps dont je me suis avili

j'écume
j'écume les squares mornes aux feuilles vives
j'écume les nuits d'ivrognerie sans soif
j'écume les volutes de fumées acres qui aveuglent moins l'œil que l'esprit
j'écume les corps aux formes oblongues
j'écume inlassablement les puits de mémoire resurgissant

Envie d'apesanteur, de vertiges mouvementés
Ô ciel, nuages brumisateurs, foudres de guerre
Car madame ne rêve plus désormais
Au lac des amours déçus, déchu je me désaltère

j'écume
j'écume sans complexes les langues décharnées
j'écume sans compter mes sordides perversions
j'écume toutes les peaux sans souillures
j'écume les murs de ma honte lamentable
j'écume les routes sans connaître les codes

Les mots pieux habilement disséminés
Feignant d'oublier le petit hic
Cœur transi reste aliéné
Âme moribonde reste nostalgique.


Dernière édition par Dante Valentine le Dim 3 Oct - 8:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Dellà N. Romanskaïa

Elève Air
j'apprends à dompter le vent.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 356
â g e : 28
t o u r : Air.
t o t e m : L'hirondelle.
a n n é e : 6ème année.
a r r i v é e : 31/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : Lui ?
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Mar 28 Sep - 20:32


Wow.
Tu as une très belle plume, vraiment ! J'aime I love you
C'est beau, il y a du vocabulaire et la langue est travaillé. On voit que tu aime ça <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/lemonstrerose/

avatar

________________________
Dante Valentine

Elève Feu
j'apprends à rôtir les autres à la broche.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 117
â g e : 26
t o u r : Feu
t o t e m : Léopard
a n n é e : Cinquième
a r r i v é e : 21/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Mer 29 Sep - 19:25

Merci beaucoup!

En fait j'en ai pas mal mais a peine arrivé je pilonne la zone ca va être mal vu xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Dellà N. Romanskaïa

Elève Air
j'apprends à dompter le vent.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 356
â g e : 28
t o u r : Air.
t o t e m : L'hirondelle.
a n n é e : 6ème année.
a r r i v é e : 31/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : Lui ?
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Mer 29 Sep - 20:22


Il serait bien mieux que tu nous fasses découvrir petit à petit ton talent =) Comme ça, on découvre ton style, ton amour pour la poésie, et on en a pas trop d'un coup x)

Bref, t'as compris (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/lemonstrerose/

avatar

________________________
Franklin Faust Fergusson

Elève Feu
j'apprends à rôtir les autres à la broche.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 197
â g e : 27
t o u r : Feu
t o t e m : Un Tigre Dent de Sabre
a n n é e : Sixiéme Année
a r r i v é e : 27/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Mer 29 Sep - 20:28

J'aime aussi, au risque de répéter Dellà, je trouve que c'est très bien travaillé et qu'il y a beaucoup de vocabulaire différent.
Enfin bref, je ne suis pas douée pour les longs discours, mais tu as compris que j'appréciais beaucoup =)


_________________

Tu es le Vent ,
qui Attise ma Flamme


Liens

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Kyp D. Stallon

Elève Feu
j'apprends à rôtir les autres à la broche.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 508
â g e : 28
t o u r : Feu
t o t e m : Ourse Blanche
a n n é e : 6 ème
a r r i v é e : 30/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : Y'en a t'il un?
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Mer 29 Sep - 21:11

Ehhh j'avais dit, t'as pas le droit de t'aimer choupinou

Après cette intro, je me dois de te complimenter, j'avais lu hier mais sans avoir le temps de donner mon avis alors je le fais maintenant. J'aime, j'adore, je love, et tout autre synonyme du genre. J'suis pas franchement fan de poésie mais là, j'aime bien, ça me rappelle un ancien personnage RP, alors s'cool Razz

Congrat's Razz
_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wyleeth.deviantart.com/

avatar

________________________
Dante Valentine

Elève Feu
j'apprends à rôtir les autres à la broche.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 117
â g e : 26
t o u r : Feu
t o t e m : Léopard
a n n é e : Cinquième
a r r i v é e : 21/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Mer 29 Sep - 23:56

Merci tout le monde!!!! Ca me fait vraiment plaisir que vous appréciiez!

Bon y a pas que de la poésie rimée, y a de la prose, des textes de divagation poétiques et philosophiques diverses etc... Bref je sors x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Ezeckiel L. Sullivann

Incarnation Air
je maîtrise l'attaque tornade.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 160
â g e : 26
t o u r : ##
t o t e m : ###
a n n é e : Sixième
a r r i v é e : 24/04/2009

i d e n t i t é
a b s o l u : Unknow ..
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
15/500  (15/500)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Dim 3 Oct - 16:35

    :O Je savais que tu avais du talent. Un talent certain, pour l'écriture. Mais là :O Je suis totalement transporté dans ton univers si riche en vocabulaire, en forme, en style. T'es le meilleur !! *__*

_________________

    REGARDE UN OISEAU MORT DANS LE CIEL! (AA) ♣️  I believe, i can fly. I believe, i can touch the sky. Icon ©️ CEREALKILLER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Dante Valentine

Elève Feu
j'apprends à rôtir les autres à la broche.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 117
â g e : 26
t o u r : Feu
t o t e m : Léopard
a n n é e : Cinquième
a r r i v é e : 21/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Jeu 7 Oct - 1:09

Ezeckiel L. Sullivann a écrit:
    T'es le meilleur !! *__*

Ah y en a au moins qui le reconnait!! xD Bref trêve de plaisanteries mais merci pour le compliment, ca me touche beaucoup copain!!!

VOICI EN EXCLU (ou pas) un autre fruit de mon imagination mais la c'est pas vraiment un poème conventionnel xD




Mon issue de secours


Le soleil à travers le rideau éclaire la chambre de ses rayons voilés. Allongée sur le lit, nue sous un drap qui ne te couvre qu’a moitié, tu m’offres le panorama de ton dos et du creux de tes reins. Sensualité étouffée sous l’étoffe, je cède sous le poids des arguments que tu m’oppose. Et moi je suis la, à coté de toi. Mais pas dans le lit ! Non je suis assis sur la chaise, je te raconte, je t’écris. Je te couche noir sur blanc en ayant la volonté de le faire aussi bien que tu l’es en ce moment. Et accessoirement sur le bureau a côté il y a une feuille slim, un morceau de carton, du tabac et de l’herbe. La nuit a été agitée, alors je fume. Ca me détend, et je te regarde dormir, même si ca fait terriblement cliché. Mais je ne suis pas non plus en train de lorgner sur toi comme sur un fantasme. Non en fait je divague au gré de ton corps par la pensée, d’un regard évasif, je m’extasie devant ton calme retrouvé.

Je ne le vois pas, mais je devine ton visage serein, ta beauté sauvage et ton charme bestial. Indomptable, insondable et majestueuse. Et avec un début de sourire je commence à assembler les pièces de ma « tige a sensation ». Et à ce moment précis, tout devient harmonieux, comme a l’unisson. Je roule mon carton pour que tu t’enroules un peu plus dans le drap, je disperse le tabac et tu déplies les jambes, je dissémine l’herbe pour que tu frémisses, et il faut que je roule la feuille pour que tu te retournes vers moi ton visage endormi. Tu es belle, comme toujours oui, mais cette permanence la n’est pas lassante, au contraire. Elle m’enivre, elle m’inspire, elle me plaît. Et même si nous avons changé, je ressens toujours au fond de moi cette délicieuse impression de nos origines. Tes longs cheveux d’un brun dense couvrent une partie de ton visage apaisé, presqu’angélique. La flamme se rapproche de la feuille puis l’embrase. Bien vite la pièce se remplit peu à peu de volutes de fumée. Je passe la main dans mes cheveux en pagaille et je m’accoude au bureau. J’écris, je te regarde, je fume. Très vite mon inspiration s’embrase, attisée par l’effet de l’euphorisant qui petit-a-petit commence à produire l’effet désiré et attendu. Je te vois, je t’imagine, je te rêve. Pas la femme parfaite, mais celle que je désire. Je t’aime pour ce que tu es, pas pour ce que tu aurais pu être. L’ambiance tamisée par le pâle soleil levant et l’opacité enfumée de la pièce te va à ravir. Tes plus beaux vêtements!

Je ne pense a rien, je ne pense pas, je vagabonde. Je me disperse en sensations et émotions diverses. De mes yeux je suis les lignes de tes courbes voluptueuses. Ton visage souverain allume en moi, une lueur d’émerveillement qui se met bientôt à rayonner comme un phare. J’ai beau parcourir mon esprit de long en large je ne trouve pas d’autres mots à écrire que ceux-ci : je t’aime.

Je ne t’aime pas à en vouloir mourir, non je t’aime a vouloir en vivre. A en vivre encore plus. A vivre avec toi, encore et toujours. Tu ne seras jamais aussi belle qu’à ce moment ou je te devine nue plus que je te vois. Mon esprit s’embrume dans cette pièce embuée ou le temps n’a plus cours. Pendant un infime moment le temps n’existe plus, ce qui fait de cet instant éphémère toute sa préciosité. Combien de fois me suis-je égaré au fond de moi-même en cherchant un hypothétique monde sauvage et magnifique ? Un monde qui ne m’appartiendrait pas mais dont je serais le seul à pouvoir y entrer. Aujourd’hui ce monde je ne le cherche plus... Je t’ai trouvé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Dante Valentine

Elève Feu
j'apprends à rôtir les autres à la broche.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 117
â g e : 26
t o u r : Feu
t o t e m : Léopard
a n n é e : Cinquième
a r r i v é e : 21/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Mar 2 Nov - 6:08

Bon allez il est tard j'ai vraiment pas la tête a faire du Rp (désolé les gens quand ca veut pas et ben ca veut pas!) mais j'ai quand même quelque chose pour vous x).

Bon la c'est déjà plus explicite comme texte mais j'ai bien trippé a l'écrire!


Séjour.

Je me réveilles contre l'oreiller, les cheveux en pagaille
Une main pendante sous le lit, les doigts sur les restes de rhum
Je sens les draps tirés sur mon dos, des jambes enserrant ma taille
Je me souviens de ses lèvres mordantes et de cet arôme.

Ces vapeurs embuées et si virulentes de son désir
Son sourire aguicheur savamment lié a ses doigts félins
Induisant en moi cette lancinante fièvre de plaisir
Qui m'emporte et va et vient inlassablement au rythme de son bassin

La lumière tamisée s'éclipse face au soleil du matin
Elle me toise, elle me jauge, je répond d'un sourire hypocrite
Sentiment coupable tandis que mon corps tremble sous sa main
Et cette amère sensation que l'alcool entame mon mérite

Cependant le malaise est plus profond et bien présent
Et malgré la vie de débauche qu'est la mienne je me sens souillé
Même le miroir semble désolé de me voir aussi répugnant
Il n'a pour excuse qu'un aigre rictus de mes traits tirés

En vérité je fais tout cela motivé par le déni
Afin de m'évader de celle que j'aime ardemment
Je séduis, j'enlace, et sans remord j'oublie
Car on a beau dire mais... C'était quand même mieux avant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

________________________
Dellà N. Romanskaïa

Elève Air
j'apprends à dompter le vent.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 356
â g e : 28
t o u r : Air.
t o t e m : L'hirondelle.
a n n é e : 6ème année.
a r r i v é e : 31/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : Lui ?
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    Mar 2 Nov - 14:02


J'adore I love you
Je n'en dirais pas plus, ton égo est déjà bien assez gros :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/lemonstrerose/


________________________
Contenu sponsorisé


¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


MessageSujet: Re: Petites divagations d'un grand dadais!    

Revenir en haut Aller en bas
 

Petites divagations d'un grand dadais!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bewitching ; la tentation du feu. :: Où comment flooder de bon coeur. :: Graphisme.-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit