AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 A propos de la dernière fois * [Eldan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

________________________
Dellà N. Romanskaïa

Elève Air
j'apprends à dompter le vent.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 356
â g e : 28
t o u r : Air.
t o t e m : L'hirondelle.
a n n é e : 6ème année.
a r r i v é e : 31/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : Lui ?
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: A propos de la dernière fois * [Eldan]   Sam 23 Oct - 15:30


« Les êtres, dispersés à tous les vents du gouffre, ne savent ce qu'ils font … »
( Victor Hugo, Les Contemplations )

&&
© white rabbit && wildbitterness

« Qu’est-ce que c’est ? »
« Pardon ? »
« T’es blessée Del’ ? »
« Hein ? Non. »
« Mais si tu.. »
« Mais non, tu te fais des idées Gala. »
Dellà referma rapidement la porte de la salle de bain, coupant la discussion avec son amie Galathéa qui semblait inquiète de ce qu’elle venait de voir. Au fond, elle n’avait pas vus grand-chose si ce n’est un pansement assez large pour tout cacher. Mais tout le monde avait bien remarqué que Dellà ne mettait plus que des pantalons depuis quelques jours, qu’elle boitait et qu’elle grimaçait dès qu’elle devait descendre ou monter un escalier. Malgré un passage à l’infirmerie le soir même où la blessure avait été causé, Dellà était loin d’être guérie et la blessure était encore très douloureuse et loin de cicatriser. Véra n’arrêtait pas de lui conseiller d’aller à l’infirmerie se faire soigner ou d’en parler à quelqu’un, mais Dellà refusait catégoriquement tout ça, sachant qu’il faudrait qu’elle s’explique, et à vrai dire, la dernière chose qu’elle avait envie de faire en ce moment, c’était dire qu’elle s’était faite attaquer par le totem enragé d’un ami proche, et qu’elle avait même faillis se faire tuer cette nuit-là. Plus la jeune russe y repensait plus elle se rendait compte de la stupidité flagrante dont elle avait fait preuve à cette soirée. Plus jamais elle ne boirait autant, surtout avec Seed. Seed, d’ailleurs, elle l’évitait bien soigneusement depuis l’incident. Elle n’avait pas envie de devoir reparler de ce qui s’était passé. Elle craignait qu’il lui en veuille. Alors elle le fuyait.
Si cette nuit avait changé beaucoup de choses aux yeux de Dellà, la vie continuait à l’école comme si rien n’était arrivé. Heureusement, cette histoire restait secrète et personne n’en avait connaissance dans l’enceinte de l’école, seuls Seed et Dellà connaissaient cette histoire.
« Tu oublie Eldan Gale. »
La jeune blonde s’arrêta dans son geste pour s’habiller, comme frapper par ce que venait de dire Véra. Restant silencieuse et ne répondant pas à son totem, elle continua de s’habiller tranquillement, enfilant son jean avec difficulté tout en grimaçant à cause de la douleur de sa blessure.
« Tu devrais aller le voir. Pour le remercier, pour lui expliquer toute l’histoire et pour qu’il te soigne correctement. »
Ne répondant toujours rien, elle finit d’enfiler son jean, refermant la braguette et le bouton avant d’enfiler son polo à rayures puis son gilet gris. Elle se regarda dans le miroir et fit une petite grimace en voyant son affreuse tête. Elle ne dormait plus vraiment depuis l’accident, faisant des cauchemars et repensant à tout ce qu’il s’était passé et surtout à Seed.
« Dellà, arrête de faire comme si tu ne m’entendais pas ! »
« Tu peux pas me laisser tranquille pour une fois ?! »

La jeune femme était sur les nerfs et facilement irritable lorsqu’elle ne dormait pas comme ça pendant plusieurs nuits d’affilées.
« Je t’entends très bien et tu le sais. J’ai juste envie de me préparer pour le moment, ok ? »
« Promets moi que tu iras voir le directeur de la Tour Terre ou c’est moi qui prends la place tout de suite pour aller le voir. »

Grognant contre son totem, l’élève de l’Air ne répondit pas grand-chose de très clair, essayant de se coiffer comme elle pouvait.
« Dellà.. Ne m’oblige pas à.. »
« Ca va je vais aller le voir ! Lâche moi maintenant ! »

Véra se tut, contente d’avoir réussis, tandis que Dellà marmonnait des choses incompréhensibles pour elle-même contre son totem et contre cette journée qui allait être atroce, sans aucun doute. Elle finit de se coiffer, et malgré un résultat peu satisfaisant, elle abandonna l’idée d’avoir des cheveux correct aujourd’hui. Elle se mit un peu de mascara rapidement, puis sans un dernier regard pour elle au miroir, elle ouvrit la porte de la salle de bain, lançant ses affaires sur son lit avant de prendre son sac de cours puis de sortir rapidement, sans même un regard pour ses colocataires de chambre qui semblaient intrigués par son comportement. La journée commençait à peine, mais Dellà n’avait ni faim, ni envie d’aller en cours. C’était rare pour la jeune femme de n’avoir envie de rien et d’être autant sur les nerfs. Et ce qu’elle fit par la suite fut une première dans toute sa scolarité à Bewit. Elle n’alla pas en cours, se disant que de toute façon, elle connaissait déjà bien assez de choses en potions et qu’elle prouverait au professeur que malgré une absence de deux heures, elle saurait très bien garder un niveau plus que correct.
« Tu compte vraiment sécher ? Mais.. »
« Devine ce que je vais faire au lieu d’aller en cours. »

Véra n’eut pas besoin de demander ou de deviner, elle comprit tout de suite que Dellà comptait aller voir le directeur Terre maintenant. La jeune femme refusait d’accepter qu’elle devait parler de tout ça à quelqu’un, elle refusait même de dire qu’elle avait tord, mais le simple fait qu’elle aille vers la Tour Ouest ce matin là prouvait le contraire. Enfin, elle voulait surtout remercier encore Mr Gale de l’avoir sauvé et d’avoir aidé Seed. Sans lui, qui sait ce qui aurait pus arriver.. Un meurtre dans les couloirs de Bewit ? Dellà ne préférait même pas y penser. Marchant vers la Tour Terre tandis que la grande majorité des élèves allaient en cours, la jeune blonde arriva finalement devant la porte du bureau du directeur. Il était quelque chose comme 8h20 et elle se rendit compte un peu trop tard qu’Eldan Gale était sûrement encore entrain de petit déjeuner, ou qu’il était sans doute ailleurs, à discuter avec des élèves ou des professeurs. Elle regarda la porte un long moment en silence, se sentant stupide et s’énervant contre elle-même. Finalement, elle se retourna et c’est à ce moment là que la porte du bureau s’ouvrit rapidement. Dellà se tourna vers la porte tandis que deux élèves Terre sortirent du bureau, passant à côté d’elle sans même la regarder, se dépêchant d’aller en cours. Mr Gale apparut ensuite devant la porte et il était maintenant trop tard pour fuir, car il avait les yeux posés sur elle, semblant à la fois étonné de la voir là et en même temps, pas si surpris que ça, comme s’il avait prévus qu’elle vienne le voir un jour ou l’autre après ce qu’il s’était passé. Quoi, c’était si prévisible que ça ? Dellà se mordit la lèvre inférieure, tic nerveux qu’elle avait souvent, regardant l’homme en face d’elle.
« Mon totem m’a forcé à venir vous voir. »
« Hé oh ! »
Elle haussa les épaules. Elle n’avait pas trouvé mieux que ça. En temps normal, elle se serait excusée d’apparaître ainsi aussi tôt, elle l’aurait salué avec respect et aurait demandé si elle ne dérangeait pas, un beau sourire sur les lèvres. Mais là, elle n’avait pas dormis depuis 4 jours, elle avait mal à la cuisse, elle était énervée et ne savait même pas pourquoi, et elle était entrain de rater sa première heure de cours de la journée.
« Je peux entrer…s’il vous plait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/lemonstrerose/

avatar

________________________
Eldan M. Gale

Directeur Terre
ma vie est tropicale.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 115
â g e : 35
t o u r : TERRE
t o t e m : Cougar
a r r i v é e : 11/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: A propos de la dernière fois * [Eldan]   Mar 26 Oct - 0:20


D&E.

« Vous savez Miss Heden et Mister Johnson quand vos professeurs d’élément vous parle d’ouvrir votre corps et votre âme à la Terre, il parlait d’ouverture spirituelle. Vos Totems ont besoin de ressentir votre connexion à votre élément. Par là, ils n’entendaient certainement pas le batifolage exhibitionniste dans l’herbe humide et fraichement tondue. Je dois vous dire que vous donnez la tour en spectacle. » Un tel discours posé et moralisateur aurait pu très bien convenir à un directeur de Bewitching consciencieux et réfléchi. Celui-ci aurait certainement fini son sermon par une quelconque punition que les élèves auraient subi sans rechigner puis il les aurait sommés de sortir en leur ouvrant la porte avec un sourire rassurant qui ne démontrait aucune rancune. Néanmoins, il s’agissait là de Mr Eldan Mason Jr. Gale. Aussi respecté que n’importe quel autre pédagogue de l’établissement sinon plus, il serait alors utopiste de parler d’un directeur exemplaire en tout point. Surprendre deux de ses élèves en des activités peu recommandables et peu regardables n’était pas ce qui l’avait choqué le plus : lui-même ne se permettait-il pas quelques écarts de conduite quand une occasion alléchante et éphémère se présentait à lui ? Une fois de plus, son égoïsme avait parlé. Si toutefois quelqu’un d’autre avait trouvé le jeune couple à sa place, son autorité aurait été remise en cause sans condition. Il n’osait pas alors imaginer l’humiliation qu’il aurait alors subie en écoutant alors le récit d’un de ses collègues, fier et enorgueilli d’avoir trouvé de quoi rabaisser Gale qui devenait trop imposant au goût de certains. Citer des noms n’était alors la meilleure solution. Quoiqu’il en soit, il avait convié décemment les deux Apprentis dans son bureau et sitôt ces paroles hypocrites et dégoulinantes de bons sentiments prononcées, il se redressa si vite de sa chaise que ses interlocuteurs en sursautèrent. Tapant ses deux poings sur la table dans un geste contrôlé mais ferme, il se pencha vers eux, son regard azuré aveuglé par la colère : « La prochaine fois que je vous y reprends, c’est mon totem qui vous recevra alors. Je n’ai à faire de vos sentiments les plus profonds l’un envers l’autre ou des pulsions adolescentes qui vous habitent, la première leçon d’un Gardien est la discrétion. De toute évidence, vous avez tout à revoir. » A peine eut-il fini de parler qu’un ronronnement étrange s’échappa de sa gorge, comme un râle d’avertissement. Seuls les élèves de sa Tour avaient connaissance de cette manifestation de son totem qui n’était jamais bon présage. Esquissant quelques pas jusqu’à la porte, il saisit la poignée avant de déclarer : « Les cours vous attendent. Apprenez donc que les félins ont une très bonne vue. Bonne journée. » Il ne laissa le temps aux pauvres élèves de répondre qu’il ouvrit brusquement la porte par laquelle ils se faufilèrent en silence sans même accorder un regard autour d’eux.

Malgré lui, c’est avec un soupir de soulagement qu’Eldan s’apprêtait à refermer la porte. C’était sans compter sur la silhouette féminine qui se dessina alors devant son regard, visiblement tout aussi confuse de se retrouver devant sa porte. « Miss Romanskaïa. Je ne vous attendais plus. » Son ton était légèrement sec. En effet, depuis le fameux épisode du vélociraptor affamé en quête d’une délicieuse jambe d’une élève de l’Air, les relations entre Seed et lui s’étaient considérablement éloignées. Sans doute ressentait-il une honte face à ce qui lui était arrivé ? Eldan n’avait osé venir susciter son élève cette fois-ci. Il l’avait laissé avec lui-même et sa conscience, gardant sa porte ouverte si jamais il se décidait à venir lui parler. Seed était certainement l’une des rares personnes qu’Eldan avait prises en amitié, peut-être touché qu’il ait à porter un totem aussi lourd. Et bien sûr, il n’avait eu de nouvelle de Dellà. Sans doute l’avait-elle esquivé depuis de nombreux jours et à vrai dire, il s’en importait peu. Vexé devant si peu d’attention alors qu’il lui avait presque sauvé la vie, il n’avait souhaité en savoir plus sur elle et sur son état. Et voilà maintenant qu’elle mettait sa présence sur le compte de son totem. Croisant les bras, abasourdi devant tant d’insolence, il s’appuya sur l’encadrement de la porte avant de lui répondre : « Et bien entendu ce sont donc ses petites ailes qui vous ont conduite jusqu’ici. Je vois. » Suite à son sarcasme, il ne put s’empêcher de la détailler du regard. Si le charme du à son origine demeurait, le visage de Dellà était marqué par la fatigue et la tension. Avait-elle omis de se soigner comme la gravité de sa blessure l’exigeait ? Il n’en serait pas surpris. Les élèves de Bewitching avaient tendance à vouloir se faire passer pour des héros, quitte à mettre en danger leur santé. Mais pour Eldan, il était hors de question de laisser passer cette erreur. Avant qu’il ne le fasse, elle lui demanda alors d’entrer. Dans un nouveau soupir, il se redressa alors et se recula pour laisser passer Dellà. La laissant s’avancer dans la pièce décorée des quelques meubles indispensables seulement, il referma la porte derrière elle. Elle devait être surprise du manque de vie qui régnait dans ce bureau et elle n’aurait pas de mal à comprendre qu’Eldan évitait du mieux qu’il pouvait cet endroit. Il ne lui ressemblait pas. Marchant jusqu’à son bureau sur lequel il s’assit, délaissant sa chaise, il passa sa main sur son crane rasé avant de relever la tête vers Dellà. « Et bien pourquoi êtes-vous venue ? L’heure de la rédemption est arrivée ? »

Une fois entré dans la tanière du félin, il fallait affronter. Malheureusement, Dellà était survenue alors qu’Eldan n’était pas dans son meilleur jour. Surveiller ses paroles était sûr. Ne pas lui apprendre de mauvaises nouvelles était également quelque chose sur laquelle il fallait veiller. Les derniers mois au sein de l’école étaient de plus en plus rudes et malheureusement, Eldan supportait de moins en moins la pression contrairement à ce qu’on aurait pu croire. Le directeur faisait face à des failles qu’il ne se connaissait pas.Le mieux restait alors de le ménager. En espérant que Dellà ne fasse pas à nouveau des siennes. Un cougar peut devenir aussi mortel qu’un dinosaure incontrôlable dans certains cas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athenian-mind.forumactif.com/forum.htm

avatar

________________________
Dellà N. Romanskaïa

Elève Air
j'apprends à dompter le vent.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Féminin
m e s s a g e s : 356
â g e : 28
t o u r : Air.
t o t e m : L'hirondelle.
a n n é e : 6ème année.
a r r i v é e : 31/08/2010

i d e n t i t é
a b s o l u : Lui ?
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: A propos de la dernière fois * [Eldan]   Mar 26 Oct - 21:33



« Miss Romanskaïa. Je ne vous attendais plus. »
Logique. Elle ne pouvait pas vraiment s’attendre à le voir l’accueillir en souriant et en ouvrant les bras. Lui par contre, il devait sûrement s’attendre à ce qu’elle le couvre de remerciements pour lui avoir sauvé la vie et pour avoir aidé son ami. Et elle l’aurait sûrement fait si les événements s’étaient enchainés autrement. Mais son ton sec ne redonnait pas vraiment le sourire à la jeune femme. Voilà pourquoi au lieu de s’excuser, au lieu d’être polie et reconnaissante, elle sortit la première chose qui lui vint à l’esprit, mettant en faute son totem.
« Mon totem m’a forcé à venir vous voir. »
C’était stupide bien sur, mais c’était tout ce qu’elle avait trouvé de mieux à dire, se sentant gêné en cet instant. Elle avait l’impression qu’il la perçait du regard, l’empêchant de réfléchir convenablement. Cet homme avait un regard profond qui devait y être beaucoup dans son autorité et dans son charme. Bien que le genre à avoir 6 ans de plus qu’elle ne l’intéressait pas vraiment, elle ne pouvait contre dire ses amies qui trouvait le Directeur Terre assez sexy dans son genre.
« Et bien entendu ce sont donc ses petites ailes qui vous ont conduite jusqu’ici. Je vois. »
Son ton à la fois sec, dur, ses remarques sarcastiques et son regard profond jouait beaucoup sur l’avis des jeunes élèves féminines et masculins aussi. Bien que tout le monde était d’accord pour dire qu’il était assez impressionnant, beaucoup d’élèves fantasmaient en secret sur lui, mais ça, inutile qu’il le sache, ça ne ferait que monter son égo en flèche, chose dont il n’avait certainement pas besoin. Sortant finalement de ses pensées, Dellà se rendit compte que le directeur était entrain de la regarder avec attention, et préférant mettre un terme à cette situation, elle reprit la parole.
« Je peux entrer…s’il vous plait ? »
C’est avec un certain effort qu’il se recula pour la laisser entrer. Elle s’avança en silence, passant la porte puis marchant quelques pas dans le fameux bureau. Regardant de tout les côtés, elle fut assez surprise de voir si peu de décoration et si peu de..vie dans ce bureau. Il n’y avait dans cette pièce que le strict minimum, mais cela semblait suffire à Eldan Gale, qui devait sûrement ne pas passer beaucoup de temps ici. Ce dernier ne tarda pas à venir s’asseoir sur son bureau, se passant la main dans ces cheveux courts avant de poser les yeux sur Dellà. Elle soutint son regard sans difficulté. Il était temps d’affronter ce directeur en face à face. Elle était enfin dans son antre et elle n’avait plus qu’à choisir ses mots avant de les prononcer.
« Et bien pourquoi êtes-vous venue ? L’heure de la rédemption est arrivée ? »
La rédemption ? Presque. Elle se retint de répondre du tac au tac, préférant réfléchir avant de prendre la parole. Il fallait d’abord qu’elle se calme un peu. Pour le moment, elle ne lui avait montré aucun respect, alors qu’elle en avait vraiment pour lui. Elle n’avait pas bien commencé, il était encore temps de changer la donne avant que cela dérape. Et Dellà ne voulait pas se mettre à dos ce directeur, et encore moins son totem dont elle avait vaguement entendus parler dans les couloirs. A la limite, elle préférait avoir affaire à son totem, elle laisserait Véra s’envoler, et c’était réglé. Mais avec un homme comme lui en face d’elle, c’était complètement différent. Choisissant de rester debout, par simple signe de respect, elle appuya ses mains sur le dos de la chaise en face d’elle, n’hésitant pas à regarder le directeur dans les yeux.
« Je vous ai manqué de respect, je sais. Et je n’aurais peut-être pas du vous laisser seul avec Seed cette fameuse nuit. Je m’en excuse, mais je pense réellement que son totem n’aurait pas pus se calmer si j’étais restée dans les parages. »
Bon, ça, c’était dit. Elle avait su garder un ton assez calme, jouant sur sa franchise. Elle se perdit un instant dans les yeux d’Eldan, mais se ressaisit, réveillée par la douleur aigüe que lui produisait sa jambe. Elle eut une très légère grimace qu'elle cacha bien vite en promenant son regard dans la salle, ses cheveux cachant une partie de son visage au directeur. Arf, sa blessure choisissait mal son moment pour faire des siennes celle là. Cette satanée blessure ne pouvait-elle pas attendre que l’entrevue avec Gale soit finis ? Dellà était certaine qu’il allait y faire allusion à un moment donné ou à un autre, et elle ne serait pas tellement crédible si elle se mettait à grimacer. Soufflant légèrement, elle haussa les épaules avant d’accorder un sourire à l’homme en face d’elle. Masquer les apparences, lui faire penser à autre chose, le caresser dans le bon sens du poil, dire ce qu’elle avait à dire, puis partir. C’était aussi simple que ça. ..Enfin simple, ça ne le serait évidemment pas.
« Je suis venue pour vous remercier monsieur. Vous avez su réagir en une situation cocasse et vous m’avez sauvé la vie, sans parler de l’aide que vous avez apporté à Seed. »
Elle se mordit les lèvres, avant de contourner la chaise et de s’avancer de quelques pas vers le bureau. Elle regarda l’état de ce dernier avant de relever ses yeux sur Eldan. Elle le regarda avec intensité avant de finalement dire ce qu’elle était venue dire.
« Je vous suis réellement reconnaissante monsieur. Alors merci, vraiment. Je sais a quel point j’ai été inconsciente de me mettre dans une situation pareille, mais c’est plus fort que moi, j’aime trop l’action et.. Mhm, bref.  »
Elle eut un léger rire, quelque peu gênée de parler trop devant le directeur de la Tour Terre, puis haussant à nouveau les épaules, elle reprit la parole, plus sincère que jamais.
« Je vous dois la vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/lemonstrerose/

avatar

________________________
Eldan M. Gale

Directeur Terre
ma vie est tropicale.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

s e x e : Masculin
m e s s a g e s : 115
â g e : 35
t o u r : TERRE
t o t e m : Cougar
a r r i v é e : 11/09/2010

i d e n t i t é
a b s o l u :
r e l a t i o n s :
p o p u l a r i t é :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: A propos de la dernière fois * [Eldan]   Ven 29 Oct - 17:56


D&E.

Bien que son ton en démontrait le contraire, Eldan ne s’attendait plus vraiment à des excuses. Toujours aussi sur le bois abimé de son bureau, il avait entrecroisé ses mains posées sur ses jambes tandis que son regard bleu scrutait l’élève qui s’approchait de lui en silence. Pourquoi avoir donc le culot de le remercier, des semaines après un silence radio ? De toute évidence, certains de ses collègues n’auraient même pas pris la peine de lui ouvrir la porte face à cet affront. Les élèves de Bewitching avaient acquis tellement de fierté souvent depuis l’Initiation avec leur totem qu’ils n’estimaient plus nécessaire de devoir garder le respect qu’ils s’efforçaient de garder autrefois. Eldan lui-même n’avait jamais été plus arrogant et hautain que depuis que Daliksès partageait son âme –et son corps accessoirement-. Il était même devenu plus violent, moins serein, à l’image d’une Terre qui pouvait faire subir sa puissance dès lors qu’elle le décidait. Certainement Dellà avait hérité de certaines caractéristiques propres à son volatile et il doutait alors qu’une hirondelle vienne un jour frapper à sa fenêtre pour exprimer ses regrets quant à ce qui était arrivé… Fort heureusement, Eldan n’avait pas été blessé lors de cette fameuse nuit agitée. Du mieux qu’il put, il avait soutenu moralement Seed tout en essayant de contenir la colère d’un dinosaure enragé. Il se souvenait encore remercier le ciel de représenter la Terre comme élément car, Profane, il n’aurait absolument pas pu sauver la mise aux deux élèves qu’il avait surpris. Depuis qu’il occupait les couloirs de l’école, jamais il n’avait alors assisté à la mort d’un des habitants mais quelques hommages étaient de temps en temps rendus à des inconnus qui n’avaient pas pu contenir la force de leur totem plus longtemps. Trop égoïste, jamais le directeur ne s’y était intéressé. Peut-être si Dellà avait péri alors il aurait ressenti un quelconque remord même si en ce moment même, son mutisme contribuait à alimenter un peu plus son égo vexé. Ses longs cheveux blonds –le peu de personnes qui connaissaient véritablement Eldan savait alors comment le professeur pouvait alors s’émerveiller sur une quelconque chevelure- avait beau s’agiter dans un mouvement lent et presque aguicheur pour le directeur, son visage avait beau rougir de honte, il n’en était point touché. Fallait-il qu’elle se mette alors à genoux ? Nul besoin. Mis à part son sauvetage et celui de l’élève de sa propre tour, ils n’avaient rien en commun. Tout juste, se souvenait-il de son nom imprononçable, lui pauvre Ecossais, et c’est à peine si elle pouvait mettre un nom sur le Gale qui occupaient bien trop de bouches acerbes à son goût. Que pouvait bien être la raison de cette visite alors ?

Des justifications… Que c’est touchant. J’espère que tu n’auras pas à sortir les mouchoirs, ce serait alors mourant d’ennui. Distrait par les railleries continuelles du cougar tapi dans son esprit, il ne put retenir un fin rictus amusé à peine perceptible qui disparut sitôt qu’Eldan s’aperçut de la grimace de Dellà. Ainsi donc sa blessure lui ferait-elle encore mal ? N’avait-elle pas promis plus tôt d’aller se faire soigner ? Bien qu’il ait voulu l’accompagner plus tard, elle avait alors refusé préférant qu’elle ne s’occupe de Mister Powell. Et finalement, à faire confiance aux élèves, on ne récolte que des erreurs. Bien sûr que non elle n’était pas allée à l’infirmerie : on lui aurait posé trop de questions pour qu’elle y réponde sincèrement. Jouer l’héroïne était tellement plus intéressant, plus excitant si bien que sa jambe devait être dans un piteux état, aussi laid à voir que douloureuse pour Dellà. Etait-elle donc si confiante d’elle-même qu’elle aurait cru pouvoir le cacher au directeur et se présenter devant lui comme si de rien n’était ? Je crois qu’elle continue de se foutre allègrement de toi, Eldan. Et tu la laisses faire. Pourtant, l’homme demeura silencieux. Le sourire de la jeune femme laissait alors penser qu’elle n’avait pas terminé son discours. C’est pourquoi il allait la laisser parler, rien que pour satisfaire sa curiosité. Allait-elle mentionner le fait qu’elle lui avait menti une fois de plus ou non ? Tandis qu’il la fixait toujours, elle daigna enfin le remercier. Dellà se confondit ensuite en de nombreuses explications qui auraient presque attendri Eldan si toutefois il ne conservait pas cette expression sérieuse et fermée qu’il arborait toujours. Personne ne pouvait nier que Bewitching était probablement l’école la plus mouvementée de tout le continent. Non seulement ses élèves étaient spéciaux et terriblement puissants mais en plus, tous les évènements qui rythmaient leur vie étaient différents et propres à leurs conditions. Être un Gardien apportait son lot de surprises tout au long de leur vie et nul doute que si jamais il venait à perdre leur totem et à redevenir banal, on ne le supporterait pas. Eldan lui-même se sentirait trop enfermé dans une monotonie qu’il ne connaissait plus. Être marié, père de famille et partir tous les jours à la même heure au même travail l’achèverait avant même qu’il ne puisse réellement fêter sa trentaine.

Le léger rire embarrassé de Dellà le sortit de ses songes aussi terrifiants pour lui que pour Daliksès également. Il leva la tête vers elle, la considéra un instant avant de frapper deux fois dans ses mains comme dans un applaudissement. « Et bien nous ne les attentions plus. Quel miracle. » Glissant du bureau jusqu’à terre, il n’en gardait pas moins le dessus sur Dellà. S’approchant d’elle, il afficha alors un air songeur avant de pointer son index vers elle : « C’est vrai, vous me devez la vie. Tout autant que Seed me la doit également. Car certains ici n’auraient pas hésité à l’attaquer pour le calmer. Les professeurs n’ont pas toujours le sang-froid qu’ils prêchent toute la sainte journée. En revanche, Seed ne vous doit rien. Je suppose qu’il ne vous a pas adressé la parole depuis ? » Eldan était volontairement critique et blessant dans ses paroles, comme s’il s’amusait à la vexer pour se venger du temps qu’il avait attendu. Bien sûr, il n’avait aucune certitude de ce qu’il avançait mais si toutefois Seed évitait celui qui l’avait sorti de cette impasse, il serait incongru d’aller à l’encontre de celle qui l’avait provoquée. Volontairement moqueur, un fin sourire provocateur était apparu sur ses lèvres avant qu’il ne s’arrête à quelques mètres d’elle. « Il va bien rassurez-vous. Mais je ne crois pas qu’on puisse dire ça de tout le monde. Laissez-moi vérifier. » Sans la prévenir, il appuya alors sur sa jambe, là où devait se trouver la blessure cicatrisée. Scrutant la réaction de Dellà qui ne se fit pas attendre, il ne put retenir un faible rire. « Miss Gale vous effraie-t-elle tant que ça ? » Pas de chance pour Dellà. En effet, l’une des principales infirmières de Bewitching s’avérait être la sœur cadette d’Eldan. Une vraie crème dont il ne pouvait pas se passer, l’élément apaisant sur son caractère indomptable. Bien entendu, personne ne pouvait craindre Maëlane Gale, certainement bien plus consciencieuse que l’infirmier en chef déjà plus décalé. Interrogeant Dellà du regard, il espérait alors qu’elle se justifie de nouveau. N’était-ce pas un spectacle divertissant de sentir un élève qui vous était inférieur se débattre en paroles dans l’espoir de ne pas finir dans vos petits papiers ? Eldan lui s’en délectait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athenian-mind.forumactif.com/forum.htm


________________________
Contenu sponsorisé


¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


MessageSujet: Re: A propos de la dernière fois * [Eldan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A propos de la dernière fois * [Eldan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bewitching ; la tentation du feu. :: Bewitching vous ouvre ses portes. :: La Tour Ouest. :: Bureau du Directeur Terre-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit